Valhuon : école Albert Châtelet, Club de foot, Vidéos du retour en livres

La vidéo de Valhuon, cette école où j'ai appris le français, le terrain de foot, la salle Jean Décobert (il fut mon curé), son église, son cimetière...
Une rue, d'un côté Valhuon, de l'autre Huclier... les chiens aboient à mon passage...
« Devant cette école Albert Châtelet, où je me suis assis pour la première fois en 1974... Quelques mots sur ma candidature à l'élection présidentielle 2017... Albert Châtelet, l'un des trois candidats de la présidentielle 1958... »

Au sujet de ma candidature à l'Elysée : Classé 28eme par le CSA avec Didier Wampas la parodie de "Manu chao"
Le 20 décembre 2018 : La chanson de Noël en chti



Le 20 décembre 2018 : Gérard Glatt ses lectrices et lecteurs de Valhuon


Le 18 décembre 2018 : Se présenter aux élections européennes 2019 quand on est français ?


Le 18 décembre 2018 : Huclier : les rues de la commune de mon enfance


Le 17 décembre 2018 : Valhuon la vidéo du village école église terrain de foot salle Jean Décobert


Le 17 décembre 2018 : Valhuon et ses pesticides ses cultures intensives


Le 17 décembre 2018 : Quand on vit à Valhuon on rêve de Cahors, du sud ?


Le 17 décembre 2018 : Avoir découvert la langue française à Valhuon son école


église valhuon
valhuon école
valhuon éoliennes

Un écrivain raconte... en images après le texte...

A l'école de Valhuon, j'y ai appris le français... avec madame Mercier...
Puis je suis passé dans la classe de mademoiselle Turpin... dans ses souvenirs à l'époque de la publication de mes premiers livres, le patois ne constituait plus ma langue naturelle... Elle fut la seule à s'intéresser réellement à ces premiers livres...


Un peu du patois, du chti, m'est resté, m'a servi à traduire "la fille aux 200 doudous" en "elle tiote aux deux chints doudous"... après que cette pièce ait été jouée jusqu'en Biélorussie puis traduite en anglais, allemand et espagnol... une gentille petite pièce pour troupes d'enfants... surprenant, forcément surprenant, pour un auteur ayant peu écrit pour les plus jeunes !... Instant tendresse !

Ayant travaillé avec Pierre Galliez, "chanteur fantaisiste", "comique troupier", j'ai également directement écrit en chti des textes de chansons et des sketchs, aujourd'hui regroupés dans "Canchons et cafougnettes - Ternoise chti."

collector valhuon à la une
Edition collector 

J'aurais pu acquérir valhuon.com bien avant... Disponible, n'intéressant visiblement ni la municipalité ni aucun des 580 habitants actuels...


Pourquoi aujourd'hui, ce 13 avril 2014 ? Peut-être parce que mon catalogue me permet désormais de me présenter de manière avantageuse à vous !... C'était certes déjà le cas en 2012 !... alors il y a d'autres raisons... Il me semble être plus lu au Québec, en Suisse, en Australie ou aux Etats-Unis que dans le Pas-de-Calais !... Papier et numérique, mes livres y sont désormais disponibles "presque comme en France"... et les francophones hors de France semblent plus réceptifs à ma réelle indépendance... depuis 1991... Comme quoi, j'avais vu plutôt juste en prévoyant une "révolution informatique" !!!

J'ai choisi d'être indépendant à 20 ans... Six romans, vingt-deux pièces de théâtre, une quinzaine d'essais, quelques centaines de textes pour la chanson plus tard... je sais que j'aurais nettement moins écrit si j'avais accepté "les règles traditionnelles de l'auteur"... mais j'aurais vendu nettement plus... et sûrement moins de difficultés financières (ce qui n'est pas certain, car je me serais retrouvé dans un milieu où l'argent disparaît rapidement... ; je souris quand "des gros vendeurs", que ce soit en livres ou chansons, me narrent leurs affres financiers... certains se demandent alors comment j'ai réussi en si peu d'années à créer autant... le temps, que l'on consacre soit à se "faire des amis utiles", soit à avancer dans l'oeuvre majeure)

Je ne suis donc sûrement pas lu à Valhuon... Ce site est ainsi une vitrine pour la région de mon enfance... là jusqu'à 25 ans... On n'est pas forcément lu (ni connu) où l'on a grandi... J'ai ainsi récemment découvert qu'Albert Châtelet, qui m'était connu uniquement comme nom du lycée de Saint-Pol, était né à Valhuon... le 24 octobre 1883...


Valhuon donc... vu de loin, il semble s'être agrandi... Pourtant, les chiffres marquent plutôt une stabilité... le nombre diffusé le plus près de l'année où le bus blanc de monsieur Dubuche m'y a conduit pour la première fois, note 513 habitants, en 1975... et 580 en 2011.

Valhuon, dans le Pas-de-Calais, l'arrondissement d'Arras, le canton d'Heuchin... maintenant dans l'intercommunalité du Pernois... Pernes... Pernes en Artois, où je suis parti au collège... puis ce fut Arras... bac, bts... et il fallut bien travailler... même si mon statut de meilleur élève de la classe, à l'époque du bts, incita les professeurs à me conseiller de continuer... mais il fallait travailler... j'avais 20 ans... je savais déjà que l'informatique ne serait pas ma vie... qu'un jour je plongerais dans la littérature... je le savais depuis l'école de Valhuon, je l'ai raconté dans certains livres... même si l'ordinateur est toujours là !

Valhuon d'aujourd'hui, je n'en ai aucune nouvelle... une page "forum" vous permettra de vous exprimer...
Le maire, depuis 2008, Francis Fremaux, ce nom m'est inconnu.
Avant, il y eut, de 1989 à 2012, Roger Grut... je l'ai rencontré quand je suis passé avec mes premiers livres... j'ai vendu en porte-à-porte, à Valhuon... j'étais jeune !... livres devenus collectors ! Intérêt limité... euphémisme ! Il ne s'agissait naturellement pas de mes meilleurs livres, je le savais... mais il fallait franchir les premières marches... la littérature est un engagement de vie...
Avant lui... retour à l'effeuillage du rouleau "maires", de 1983 à 1989, il y avait eu le boulanger, celui qui déposait le pain sur la table dans mon enfance, André Diéval, un pain dont je me souviens de la mauvaise qualité... je préférais celui de Saint Pol...

Valhuon, 9,17 km2... le chiffre me fait sourire... mais très peuplé... par rapport à ma campagne lotoise... 63 habitants au km2... ( informations et photos sur ma campagne lotoise)

A côté de Valhuon : Tangry, Hestrus, Bours, Huclier, Brias... villages de mon enfance...

L'école de Valhuon regroupait déjà les enfants de Conteville et Huclier... mais ces étrangers étaient interdits de la table de ping-pong... tout ceci est également raconté dans "ils ne sont pas intervenus"... le cinquième roman...


Pour écrire ce site, avant la sortie d'un livre... je me suis documenté sur cet Albert Châtelet... unique "personnalité liée à la commune", selon la nomenklatura wikitruc... il est mort à Paris à presque 77 ans, le 30 juin 1960 ... un mathématicien ... également considéré homme politique dont il serait intéressant de rechercher comment il s'est retrouvé propulsé l'un des trois candidats... à l'élection présidentielle de 1958, la première élection présidentielle après l'adoption de la constitution de 1958, qui institua la Cinquième République... la seule élection présidentielle de la cinquième république à ne pas s'être déroulée au suffrage universel direct *

Personne ne m'a appris cela à Valhuon, ni à Pernes ou Arras d'ailleurs... Bref, c'est si loin que cela n'a d'intérêt que littéraire... c'est justement pour vous causer de littérature qu'existe ce site !

Bref, à l'école, ce fut en suite et fin monsieur Mercier, puis il y eut le club de foot, section benjamins, créée cette année-là par monsieur Mercier... un an... mais j'avais déjà 12 ans... J'avais d'autres soucis...

Stéphane Ternoise... c'est sous ce nom que je publie (le plus) depuis l'an 2000...

Vous vivez à Valhuon et souhaitez "faire vivre" ce site ?

- Agenda de Valhuon


- Forum sur Valhuon

Ma petite librairie locale... Extrait du catalogue...

Elle tiote aux deux chints doudous
Le roman de la révolution numérique
Canchons et cafougnettes - Ternoise chti
Peut-être un roman autobiographique

La page ACHATS : Ma petite librairie locale à Valhuon - Extrait du catalogue

panneaux valhuon

Valhuon.com, mentions légales et contacts

(contact et mentions légales)
valhuon terrain foot
valhuon calvaire


Avis valhuonnais et planétaires

-- du 01 novembre 2016 à 10 : 57
par Vu dans les infos : Les caveaux dits à l'abandon : les reprises de concessions sont lancées... une procédure de trois ans où les vieux morts doivent laisser la place aux jeunes.
Une unité de méthanisation s'est implantée à Valhuon, elle "valorise" les déchets alimentaires... Mais que font les poules ? Cette unité Valhuon de méthanisation produit du "biogaz", transformé en électricité.
A quand la restauration de l'église ? 80 % de subventions ? Une ardoise pour Valhuon vers cinquante milles euros ?

-- du 11 mai 2014 à 11 : 26
par Alain : Assez caractéristique de notre approche de l'outil informatique. 580 habitants et il faut attendre 2014 pour qu'un habitant du Lot lance valhuon.com. Même si c'est dommage : merci à vous. Alain.

-- du 17 avril 2014 à 20 : 49
par info : Il s'agit naturellement d'un premier jet...



Quelques données de base sur la commune de Valhuon - 62

* Le 21 décembre 1958, 81 764 "grands électeurs" (parlementaires, conseillers généraux, représentants des conseils municipaux) eurent le choix entre trois hommes. Il y eut 81 290 votants (99,42 % des inscrits) et seulement 1 820 votes blancs ou nuls (2,24 %).
Charles de Gaulle (Union pour la nouvelle République) avec 62 394 voix, fut élu à une écrasante majorité (78,51 % des exprimés... le chiffre peut renvoyer à Chirac 2002...)
Georges Marrane, proposé par le Parti communiste, obtint 10 355 voix, 13,03 %.
Et "notre" Albert Châtelet, sous l'étiquette "Union des forces démocratiques" récoltait seulement 6 721 voix, 8,46 %.